Mode et luxe : 4 actions RSE à entreprendre pour différencier sa marque

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la provenance et aux conditions de fabrication des produits qu’ils achètent. Dans cette quête de transparence et de traçabilité, le secteur de la mode ne fait pas exception. Matières utilisées, origine des tissus, respect des conditions de travail, impact environnemental… Autant de points auxquels s’intéresse de près une part toujours plus importante des clients. Pour satisfaire leur curiosité et leur communiquer une image respectueuse de l’environnement, des hommes et des animaux, il revient aux entreprises de la mode de leur fournir des réponses claires et en accord avec leurs attentes. Alors, pour faire la différence parmi la multitude de marques présentes sur le marché, votre entreprise doit se distinguer.

Marques mode et luxe : pourquoi est-il important de mettre en place des actions RSE ?

La réglementation en matière de respect de l’environnement évolue vers toujours plus de transparence. Dernier dispositif en date, l’affichage environnemental obligatoire, devrait entrer en vigueur à l’horizon 2022. Dès lors, un certain nombre d’informations sur la qualité et les caractéristiques environnementales du produit devront apparaître de manière visible et être facilement accessibles lors de l’achat. Si le mode d’affichage restera assez libre, la nature des informations à fournir aura été définie par décret. Face à ce timing serré, les entreprises doivent prendre les devants et être en capacité, avant cette date butoir, d’évaluer leur impact sur l’environnement. Elles devront prendre les bonnes décisions pour avoir une note la plus positive possible.

Au-delà de l’aspect légal, fournir des informations claires et précises sur la provenance et la fabrication des produits permet de satisfaire la curiosité des clients et de véhiculer une image de marque positive. Les consommateurs ne veulent plus uniquement connaître le pays de production du vêtement qu’ils achètent : ils veulent également savoir d’où proviennent les matières premières, et connaître les conditions de travail lors de la fabrication.

Avec des principes tels que la transparence, le respect, l’éthique, la légalité et la redevabilité, la RSE s’impose comme la solution permettant à une entreprise textile ou une marque de mode d’être en conformité avec la loi, et de présenter une image de marque responsable à sa clientèle.

Entreprises mode et luxe : 4 actions RSE à entreprendre pour faire la différence

Parmi la multitude de mesures RSE qu’il est possible de mettre en œuvre, 4 sont particulièrement adaptées au secteur de la mode et du luxe.

1. Proposer une plateforme pour les invendus

Les invendus ont un coût : non seulement ils n’ont pas généré de bénéfices, mais les stocker et/ou s’en débarrasser peut coûter cher. Pour pallier cela, créer un espace dédié en magasin à prix cassés ou les proposer à la vente sur un e-shop est une bonne solution que certaines marques utilisent. Un simple onglet ou rayon en boutique présentent l’opportunité de réduire les stocks d’invendus, tout en proposant une offre de produits neufs à des tarifs attractifs.

Pour aller encore plus loin, une stratégie d’upcycling peut être mise en place. Cette pratique consiste à transformer un produit existant « vers le haut », afin d’en faire perdurer la valeur. Pour donner une seconde vie aux vêtements invendus via l’upcycling, l’entreprise peut par exemple créer des ateliers de personnalisation en boutique, ou nouer des partenariats avec des associations. Elle engagera ainsi les consommateurs dans sa démarche.

 

demande de demo

2. Mettre en place des labels produits et privilégier les fournisseurs locaux

Les thématiques à envisager pour entreprendre une démarche RSE sont nombreuses : achats responsables, empreinte environnementale, engagement local… Les labels produits aident alors à structurer la démarche, tout en bénéficiant de la reconnaissance des clients et des consommateurs, qui sont guidés dans leur achat par une mise en avant des caractéristiques importantes de chaque produit.

Les labels sont très nombreux, les normes NF et les Ecolabels Européens couvrent notamment plus de 50 catégories de produits ou services et mettent en valeur leurs performances environnementales et de qualité produit. Enfin, l’ISO 26000 est la norme de référence internationale sur la RSE.

En plus des labels, la stratégie de sourcing doit être mûrement réfléchie. Pour se démarquer et communiquer sur des valeurs éthiques et environnementales, l’enseigne doit privilégier des fournisseurs locaux. Conditions de travail, qualité des matières premières… plus le fournisseur est géographiquement proche, plus il sera facile de contrôler et de relayer en toute confiance ces informations auprès des consommateurs.

3. Engager fournisseurs et clients dans une démarche RSE avec des campagnes de sensibilisation

La préservation de l’environnement est un enjeu public. Les actions RSE d’une marque doivent donc être connues de chacune des parties prenantes, du fournisseur de la matière première, au consommateur. En effet, pour que la démarche ait un impact, l’entreprise doit s’engager publiquement à devenir plus responsable. Sur les étiquettes des vêtements, par le biais de campagnes de publicité physiques ou en ligne, la démarche RSE de l’entreprise doit être visible pour prendre toute sa valeur.

La cible principale de la RSE reste les consommateurs. Une fois ces actions mises en place, il convient alors de les mettre en avant de manière qu’elles soient remarquées et comprises par ces derniers. Communiquer autour de ses engagements permet de sensibiliser les clients et de développer positivement l’image de son entreprise.

4. Prouver ses engagements RSE grâce à la traçabilité blockchain

Pour ne pas risquer d’être accusées de greenwashing (autrement dit, la pratique d’une démarche RSE de façade), les entreprises doivent entreprendre des démarches en cohérence avec leur image de marque.

Du mouton qui a produit la laine, au produit utilisé pour teindre le pull, l’entreprise doit être sûre que chaque maillon de la chaîne lui fournisse des données exactes. De faux éléments pourraient en effet nuire à la société, à son image et de fait à ses ventes. Cependant, récolter toutes les informations nécessaires à des actions RSE réussies n’est pas chose facile. D’autant plus lorsque l’entreprise collabore avec de nombreux fournisseurs, parfois éloignés du siège de la société.

La technologie blockchain se présente comme l’outil idéal pour aider les marques de vêtements à certifier chaque maillon de la chaîne de valeur. Pour s’assurer que les informations fournies soient justes et surtout infalsifiables, elles sont rentrées dans une plateforme de données qui a la particularité d’être partagée simultanément avec tous ses utilisateurs.

C’est grâce à la blockchain que la plateforme Crystalchain crée et renforce la confiance entre les différents acteurs du parcours de production et de vente. En effet, si le fournisseur d’une marque souhaite continuer à travailler avec elle, il est dans l’obligation de transmettre les informations souhaitées via la blockchain. La plateforme permet ensuite de comparer les informations déclarées d’un maillon de la chaîne à l’autre : en cas de fausses déclarations, l’anomalie est immédiatement détectée.

 

Chez Crystalchain, les informations collectées et enregistrées sur la blockchain peuvent être traitées et restituées aux consommateurs, grâce à un QR Code apposé sur l’étiquette du vêtement. Ce QR code mène à une Web App qui agit comme une extension de l’étiquette, et apporte la preuve de l’origine et l’histoire du produit.

 

Crystalchain propose aux marques de mode et luxe de contrôler la performance de leur stratégie RSE, à l’aide de tableaux de bord de suivi de performance durable, développés à partir des données collectées tout au long de la chaîne de valeur des produits. Ces données sont saisies sur la plateforme par l’ensemble des fournisseurs, garantissant la transparence du parcours et de l’origine des produits. Crystalchain permet ainsi de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de transparence et de traçabilité, tout en constituant un argument différenciant pour les marques, qui peuvent ainsi espérer être mieux référencées. Un projet ? Des questions ? Contactez-nous !